Les compétitions sportives se diversifient avec le temps. Toutes les facultés physiques sont sollicitées et l’objet de l’exercice devient le monde entier. Même la pêche, activité de farniente par excellence, se tonifie. La chasse aux gros et nombreux poissons n’est plus réservée aux professionnels de la mer. Des compétitions autour de la pêche sont même organisées.

En savoir plus sur la pêche sportive et ses spécificités

Il s’agit réellement d’une discipline sportive qui a sa fédération notamment en France. L’important est l’exercice. Les pêcheurs se préoccupent peu de revendre ou de consommer leurs prises. Ceux qui pratiquent ce sport rivalisent d’adresse et de force. L’équipement se révèle coûteux, les conditions physiques doivent être bonnes. La pêche sportive se divise en 5 activités. Celle au coup se pratique à partir d’un point, où on attend le poisson. En fait, les amateurs l’attirent avec un appât appelé amorce. Les eaux dans lesquelles est exercé ce sport doivent obéir à des règlementations précises. De même que les poissons ciblés, contrairement à la pêche à la mouche. Celle-ci s’apparente plus à un loisir. D’une manière générale, les pratiquants vont chercher le poisson dans leur élément. C’est le cas lors de la pêche aux carnassiers, en mer et à la carpe. 

Pratiquer la pêche sportive dans un cadre idyllique à Madagascar 

Avec sa grande biodiversité, Madagascar représente le lieu idéal pour pratiquer la pêche sportive ou la pêche au gros. Ce dernier concept consiste à attraper les plus gros poissons possibles. Néanmoins, ce sont surtout les touristes qui pratiquent ce sport. Les locaux font la pêche principalement pour se nourrir ou pour la vente. Les vacanciers peuvent pimenter leur circuit en afrique par un détour sur Nosy Be. C’est le spot préféré des spécialistes, à cause des variétés et du nombre incalculable de poissons qu’on y trouve. Plusieurs hôtels et sites internet proposent de pratiquer la pêche sportive avec l’aide de guides malgaches. L’avantage est que les habitants savent repérer les lieux les plus poissonneux. Ces eaux s’offrent à toutes les catégories de personne, des débutants aux experts. Toutes les techniques de pêche sont praticables à Nosy Be. 

Pratiquer d’autres sports nautiques au sein des régions de la Grande Île

L’océan autour de l’île et son climat favorisent la pratique de plusieurs sports nautiques. Il suffit de savoir où se rendre. La plongée est la première activité. Le pays possède plusieurs spots qui favorisent l’observation de la vie marine. Il est vrai que les meilleurs s’agglomèrent autour de Nosy Be et ses îles avoisinantes. Le nord-est permet l’observation des baleines quand elles effectuent leur migration annuelle. Bien sûr, les balades en bateau restent de superbes occasions de voir une autre facette de l’île. À Mantasoa, à quelques kilomètres de la capitale, les vacanciers s’adonnent au jet-board, le jet-ski et la bouée tractée. Le lac artificiel emporte les plus calmes pour un tour en pédalo ou en péniche. À Mahambo, à Sambava, à Libanona et à Lavanono, ce sont les amateurs de surf qui seront les plus heureux. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici