À Cuba, le tourisme est l’une des principales sources de revenus du pays. Chaque année depuis 2016, l’île accueille environ 5 millions de touristes. Et pour cause, outre son authenticité légendaire, elle compte un nombre important de villes balnéaires en raison de ses magnifiques îlots et de sa réputation d’île caribéenne. On note également la présence d’une biodiversité d’exception couvrant son territoire et qui fait le bonheur des voyageurs avide d’immersion dans une nature intacte et préservée. Sans parler de son climat adouci par les vents marins et les alizés.

Les traits caractéristiques de la culture du pays

Pays des cigares, de la salsa, du rhum, de Che Guevara et de Fidel Castro, Cuba a depuis longtemps fait circuler de nombreux clichés sur lui. Cependant, cette île renferme encore d’autres richesses insoupçonnées. Mais lorsqu’on parle de culture cubaine, les danses et les rythmes endiablés sont toujours évoqués.

En effet, la musique y est une véritable religion marquée par de nombreuses danses aux influences diverses. Les visiteurs risqueront de rencontrer des artistes à chaque coin de rue de l’île. Puisqu’un voyage à Cuba ne l’est pas vraiment sans plonger dans le quotidien de ses habitants, de nombreux touristes n’hésitent pas à prendre des cours pour s’initier aux danses cubaines à Trinidad.

À Cuba, l’authenticité se découvre aussi à travers le visage de ses grandes villes. Ainsi, que ce soit à La Havane ou à Trinidad, les visiteurs constateront que les maisons adoptent un style colonial reconnaissable. Il s’agit d’une architecture emblématique de la culture du pays qui trace son passé. Il est courant d’y voir, entre autres, des villes de style art déco, néoclassique, baroque ou art nouveau. Outre cela, le territoire cubain a toujours été une terre d’écrivains. Le célèbre Ernest Hemingway y a vécu pendant plus de 20 ans.

Il s’y trouve également la trace d’une figure française, celle de Victor Hugo. La capitale a dédié pour l’écrivain un espace dédié à la culture et à l’art français, la case Victor Hugo. Vous pouvez faire un tour sur un site spécialisé voyage à Cuba pour la découvrir. Cette maison accueille souvent des expositions dans une salle de 1 000 m² abritant une bibliothèque qui propose de grands classiques de la littérature française.

Découvrir La Havane à bord d’une vieille voiture américaine

La culture américaine a posé une empreinte tangible sur Cuba au fil du siècle dernier, et ce, en dépit de la longue période d’hostilité entre les deux pays. D’ailleurs, cette forte présence culturelle américaine est assimilée et incorporée aux traditions du pays. À La Havane par exemple, les joyaux d l’industrie automobile américaine de l’après-guerre frappent souvent les visiteurs. Cadillac, Pontiac, Chevrolet et bien d’autres encore sont jalousement conservés et ne manquent pas d’embellir le paysage urbain le long du Malecon, le boulevard du bord de mer. D’ailleurs, il n’y a que peu de voitures modernes dans les rues de La Havane.

À noter qu’au-delà de la valeur monétaire et utilitaire, l’attachement sentimental est réel, à tel point que les Carros americanos sont devenues une partie importante de la culture du pays. Par ailleurs, ils constituent un atout majeur pour le tourisme cubain. Il est tout à fait possible de louer une vieille voiture à Cuba pour circuler dans les rues de La Havane les cheveux en l’air. Il faut dire qu’il s’agit d’une façon authentique d’explorer les rues de cette belle ville du pays du Che. À noter que l’escapade peut se faire avec ou sans chauffeur.

À l’assaut de quelques-unes des plus belles plages cubaines

Comme l’on a vu au début de cet article, les plages cubaines attirent de nombreux vacanciers. C’est en effet une destination de rêve pour les amateurs d’activités balnéaires et de farniente. Mais il est parfois difficile de faire un choix tant il y existe une multitude de plages. Il convient donc de cibler celles qui sortent vraiment du lot. Parmi ces dernières, l’île de Cayo Coco est incontournable. Elle se distingue des autres par sa biodiversité.

En effet, c’est ici qu’on trouve le deuxième plus grand récif de corail du monde, derrière la Grande Barrière de corail de l’Australie. L’île est aussi connue pour abriter la plus grande colonie de flamants roses de tout le continent. La deuxième plage à recommander est celle de la Playa Pilar qui est considérée par beaucoup comme étant la plus belle plage de Cuba. Pour ceux et celles qui sont à la recherche d’une destination balnéaire paisible, c’est la destination idéale.

Mais il existe aussi des lieux peu connus qui méritent que l’on s’y attarde. C’est le cas, entre autres, de la Palya Maguana, près de la petite ville de Baracoa. Les plages entourant cette ville constituent des endroits dignes d’une carte postale et parfaits pour goûter à l’ambiance cubaine. La plage est bordée de restaurants qui proposent des spécialités locales. Toujours dans la ville de Baracoa, la Playa Blanca n’est pas vraiment facile d’accès, mais mérite largement le détour si on veut se détendre dans un cadre intime, loin de l’agitation touristique. Elle se caractérise par le décor tropical à explorer lors d’une balade en pirogue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici